Covid-19 : des soignants formés en quelques jours pour renforcer les services de réanimation

Des infirmiers en cardiologie, en chirurgie, ou bien des étudiants ont été appelés en renfort dans les services de soins intensifs et en réanimation. En temps normal, il faudrait six semaines pour être opérationnel, mais avec 35 lits sur 38 occupés par des patients Covid, l’hôpital de Valenciennes (Nord), sous tension, doit aller beaucoup plus vite. Leur formation se doit d’être express. Des gestes techniques Ces soignants doivent apprendre au plus vite des gestes extrêmement techniques, comme la manipulation d’un cathéter artériel. Ce matériel permet de vérifier la tension artérielle du patient et de lui prélever du sens directement. Ce dispositif, à manipuler avec une précaution particulière, est totalement nouveau pour Gabriel Lesage, étudiant infirmier depuis deux ans. "C’est stressant parce que le médecin a des attentes, il veut que ce soit fluide, donc là ça nous rassure de revoir ça de A à Z", explique Alexia Schuller, infirmière en cardiologie. 317 infirmiers et aides-soignants ont été formés dans cet hôpital depuis le début de la crise sanitaire.