Covid-19 : "Les soignants sont fatigués," prévient le professeur Xavier Capdevila

Certains malades développant une forme grave de Covid-19 doivent être placées en réanimation. Une étape redoutée. "Ce sont des patients qu'on essaie d'intuber le plus tard possible", révèle le professeur Xavier Capdevila, chef du département d'anesthésie-réanimation au CHU (Centre hospitalier universitaire) de Montpellier (Hérault). "Nous avons des contacts avec eux qui sont de plus en plus longs. Mais vient le moment où l'on doit leur expliquer qu'il faut passer à l'étape supérieure, plus invasive. C'est forcément un moment très difficile." Des soignants contaminés dans la sphère sociale Comme lors de la première vague au printemps dernier, le personnel soignant se démène afin de répondre aux besoins d'un nombre grandissant de malades. "Les soignants sont présents, ils seront au rendez-vous, mais ils sont fatigués, affirme Xavier Capdevila. Beaucoup d'entre eux ont été contaminés au sein de la sphère sociale, bien plus que lors de la première vague. Enfin, nous ne devons surtout pas laisser de côté les patients non-Covid qui occupent aussi nos lits en réanimation."