Covid-19 : les soignants et leur famille représenteraient 17 % des hospitalisations

Julien Hernandez, Rédacteur scientifique
·2 min de lecture

Une récente étude écossaise suggère que les soignants et leurs proches ont deux à trois fois plus de risques d'être hospitalisés à cause de la Covid-19.

La pandémie causée par le SARS-CoV-2 touche le monde entier et l'ensemble de la population. Néanmoins, certains sont plus à risque que d'autres. C'est le cas des personnes en situation de précarité, avec un faible niveau socio-économique. Mais c'est aussi le cas de soignants et des membres de leur famille si l'on en croit les résultats d'une récente étude publiée par des chercheurs britanniques et écossais dans le British Medical Journal.

Un risque d'hospitalisation 2 à 3 fois supérieur pour les soignants et leurs proches

Dans cette étude, les données concernant des centaines de milliers de soignants et de personnes vivant avec des soignants, suggèrent que le risque de contracter la Covid-19 et d'être hospitalisé à cause de la maladie est deux à trois fois supérieur au risque de la population générale. Les soignants et leurs proches représentent 17,2 % (soit un patient sur six) des personnes hospitalisées. Fort heureusement, le risque absolu reste faible (passant de 0,06 % à 0,3 %), notamment car les facteurs de risques majeurs et prépondérants restent l'âge et les comorbidités, et les données des scientifiques ne concernent que la population active.

Pour autant, tous les postes de soignants ne se valent pas. Être en contact avec des patients Covid-19 accroît, sans surprise, les risques de contracter la Covid-19 en comparaison avec des soignants qui ne sont pas en contact avec ces patients. Ces derniers ont un risque similaire à celui de la population générale. Enfin, les soignants s'exposant aux risques les plus élevés sont ceux qui accueillent les patients à l'hôpital, suivi par ceux qui posent des dispositifs médicaux qui génèrent des aérosols et enfin ceux qui travaillent en soins intensifs.

Compte tenu de ces résultats, les auteurs déclarent « qu'il est nécessaire de protéger les soignants et leur famille en plus de réduire le taux de reproduction du virus afin de maintenir un système de santé fonctionnel. Nos résultats devraient éclairer les décisions...

> Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi sur Futura