Covid-19 : la situation sanitaire s'améliore légèrement mais les variants inquiètent toujours

Est-ce un effet de la météo, avec des températures de plus en plus douces, ou un progressif relâchement face à l'épidémie ? À Bordeaux (Gironde), certaines personnes ont l'impression que la crise sanitaire est passée. "On peut penser, comme c'est une ville un peu aérée, que les choses vont un peu mieux", estime une Bordelaise. "Les gens, aujourd'hui, ne se sentent pas concernés par l'épidémie. Et c'est bien dommage", déplore pour sa part un passant. La crainte des variants Malgré tout, plusieurs indicateurs sont à la baisse depuis plusieurs jours : nombre de nouveaux cas, personnes hospitalisées, décès quotidiens. Mais les courbes sont en trompe-l'œil. Si la souche "historique" du Covid recule, les variants, eux, explosent. Dans certaines villes, comme à Dunkerque (Nord), le variant britannique représente sept cas positifs sur dix. Très contagieux, il constitue la principale menace et fait craindre une troisième vague particulièrement violente.