Covid-19: la situation sanitaire en Amérique latine s’aggrave de jour en jour

·2 min de lecture

C'est dans presque tous les pays du continent le même scénario : manque de lits dans les unités de soins intensifs, manque d’oxygène et une contamination en hausse à cause des variants, et cela malgré une campagne de vaccination parfois, comme dans le cas du Chili, très efficace. En conséquence, les systèmes de santé sont au bord de l’effondrement, notamment au Brésil.

Parmi les centaines de décès chaque jour au Brésil, celui du jeune Renan, 22 ans, a ému le pays. Atteint du Covid-19, il était sur une liste d’attente pour être admis dans l’unité de soins intensifs d’un hôpital de São Paulo. Lorsqu’un lit a finalement pu être libéré, il était trop tard. Le jeune homme est mort 19 minutes avant le transfert prévu en ambulance.

Ce cas illustre l’effondrement du système de santé face à un virus qui ne cesse de progresser, notamment chez les jeunes. La propagation du Covid-19 oblige les maires et gouverneurs à prendre des mesures de restriction, parfois contre l’avis de la population.

Mais selon les experts, la pandémie est hors du contrôle dans ce géant d’Amérique latine, ce qui inquiète fortement les pays voisins. Au Paraguay, la situation sanitaire se rapproche de celle du grand voisin. En cause probablement, le variant en provenance d’Amazonie. Une mutation qui circule déjà en Uruguay et au Venezuela où les autorités ont décrété un confinement strict de deux semaines.

Des mesures locales sont prises également en Argentine ou au Chili, où les contaminations repartent à la hausse malgré la campagne de vaccination la plus efficace de la région. L’inégalité face à l’accès au vaccin est d’ailleurs très prononcée. Le Honduras par exemple a reçu les premières doses seulement la semaine dernière.