Covid-19 : comment la situation est-elle devenue si inquiétante en Corse ?

·3 min de lecture
La multiplication de la population lors de l'été en raison du tourisme et l'augmentation du nombre de soirées festives seraient en partie responsable de l'explosion des cas en Corse.

Depuis quelques jours la Corse doit faire face à une flambée de cas de Covid-19 notamment dans le département de la Haute-Corse, où le taux d'incidence est 4 fois supérieur à la moyenne nationale, obligeant la préfecture à imposer des nouvelles restrictions. Explications.

C'est l'été de tous les dangers en Corse. En l'espace de quelques jours, le nombre de nouveau cas de Covid-19 a explosé sur l'île de Beauté avec un taux d'incidence de 468 cas pour 100 000 habitants, soit près de trois fois le chiffre à l'échelle nationale. C'est en Haute-Corse que la situation est la plus critique avec un taux d'incidence de 699 pour 100 000 habitants, soit le deuxième département français le plus touché derrière la Martinique. 

Interdiction de se rassembler à plus de dix personnes sur les plages et les espaces naturels après 21 heures, fermeture des bars et restaurants à minuit à partir du 1er août, retour du masque en extérieur dans certaines rues... Le préfet du département François Ravier a décidé de mettre en place de nouvelles mesures pour lutter contre cette recrudescence de l'épidémie.

Bien que plus de la moitié de la population corse soit vaccinée, les autorités locales craignent une saturation des hôpitaux. "Depuis quelques jours il y a de plus en plus de patients Covid qui franchissent les portes de l'hôpital. On en hospitalise quelques-uns et certains ont des signes de gravité", indique à France Info André de Caffarelli, chef des urgences à Bastia. 

Comme le souligne Le Figaro, le nombre de patients admis à l'hôpital a été multiplié par trois et les personnes en réanimation par deux en l'espace de deux semaines. Si les hôpitaux ont encore la capacité d'accueillir des patients, "la pression sur le système hospitalier remonte très vite", s'inquiète François Ravier. D'autant plus que chaque été "le système hospitalier est déjà mis en tension du fait d'une population multipliée par trois ou quatre" et des accidents plus nombreux.

Soirées festives et population multipliée par 3 ou 4

La multiplication de la population par trois ou quatre, la multiplication des soirées et l'omniprésence du variant Delta qui représente 96% des nouvelles contaminations sont en grande partie responsable de cette flambée épidémique sur l'île. Selon le préfet, les événements festifs familiaux sont à l'origine de l'apparition des clusters et donc en partie responsable de cette montée des cas dans le département.

Un avis partagé par Philippe Mortel, directeur de cabinet de l'Agence régionale de santé de Corse : "Ce qui s'est passé et qui est la raison de cette explosion virale, ce sont en grande majorité des gens, qui ont participé à des soirées, soit des soirées privées, mariages, baptêmes, soit dans des bars, des boîtes de nuit ou des restaurants", signale-t-il à France Info.

Des événements lors desquels il n'y avait pas de vérifications du pass sanitaire et pas de respect des gestes barrières et "comme les jeunes qui sont concernés par cette explosion virale, très majoritairement n'étaient pas suffisamment vaccinés, on assiste à cette explosion", conclut-il.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Je le crie avec force : la vaccination est une obligation"

Le 10 juillet dernier, au moins une cinquantaine de cas de Covid-19 ont été détectés suite à trois événements festifs privés qui auraient rassemblé une centaine de personnes dans la Balagne, au nord de l'île. Non loin de là, 30 personnes dont trois accompagnateurs ont été testés positifs au sein d'une colonie de vacances de 80 adolescents le week-end dernier, bien que tous les membres possédaient un pass sanitaire valide le 9 juillet.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles