Covid-19 : s'il faut trier les patients, "ce sont les gens jeunes qu'on va bien évidemment privilégier", prévient un infectiologue

franceinfo
·1 min de lecture

Face à la flambée de l'épidémie de Covid-19, si les hopitaux devaient trier les patients, "ce sont les gens jeunes qu'on va bien évidemment privilégier", a indiqué dimanche 28 mars sur franceinfo Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches dans les Hauts-de-Seine. Il est l'un des signataires de la tribune parue dans le Journal du dimanche, dans laquelle des médecins de l'AP-HP indiquent se préparer à faire un "tri des patients" atteints du Covid-19.

franceinfo : Quand on entend parler de "tri des patients", on se demande comment va se faire ce tri. Est-ce que vous savez sur quels critères vous allez devoir prendre ces décisions très difficiles ?

Benjamin Davido : D'abord il faut rassurer les auditeurs : le choix en médecine, c'est notre quotidien. On a l'habitude des choix, selon un critère d'âge on sait qu'il y a des gens qui ont plus ou moins de bénéfice à la réanimation. On a observé des gens de plus en plus jeunes arriver à l'hôpital et ce sont ces gens jeunes qu'on va bien évidemment privilégier. Mais on n'aimerait pas se retrouver dans une situation où, par manque de place et saturation des hôpitaux, on soit dans une qualité des soins qui soit dégradée.

La grande différence par rapport à mars dernier, c'est que l'hôpital est aujourd'hui rempli de malades du Covid, mais également de patients non-Covid. Aujourd'hui, les lits d'hospitalisation se comptent sur les doigts de la main.

Benjamin Davido, infectiologue

à franceinfo

On se demande (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi