Covid-19: aux Seychelles, l'un des pays les plus vaccinés au monde, l'épidémie repart

·3 min de lecture
Un paysage des Seychelles (photo d'illustration) - BFMTV
Un paysage des Seychelles (photo d'illustration) - BFMTV

61% des quelque 100.000 habitants des Seychelles ont été pleinement vaccinés, ce qui en fait l'un des pays où la population fait partie des plus protégées contre le Covid-19. Et pourtant, l'archipel paradisiaque de l'océan indien fait face à une recrudescence de l'épidémie.

Selon l'Agence France-Presse (AFP), le pays est, en proportion du nombre d'habitants, celui qui a recensé le plus de contaminations la semaine passée, avec 2858 cas pour 100.000 habitants.

La vaccination a été effectuée avec le sérum d'AstraZeneca ainsi que celui de Sinopharm, médicament chinois qui, début mai, a été le premier vaccin développé en Chine à recevoir le feu vert du comité d'expert vaccinaux de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les personnes de 18 ans et plus.

"Compte tenu du contexte sanitaire actuel, avec un taux d’incidence en forte hausse et des capacités médicales limitées, il est à ce stade fortement déconseillé de se rendre aux Seychelles", recommande le ministère des Affaires étrangères sur son site.

Pas de remise en cause de la vaccination

37% des personnes infectées début mai avaient reçu deux doses de vaccin, selon une déclaration du ministère de la Santé seychellois du 10 mai, citée par CNN. Ce qui va dans le sens du fait que la vaccination n'enraye pas totalement les contaminations.

A en croire les autres indicateurs épidémiques, il ne faudrait pour autant pas remettre en cause l'efficacité de la campagne. Car si l'incidence a fortement augmenté, le nombre de morts ou de patients en soins critiques ne suit pour l'heure pas la même trajectoire.

A la réouverture des frontières le 25 mars, pour les touristes munis d'un test PCR négatif qui doivent observer une période de quarantaine à leur arrivée, 16 morts du Covid-19 avaient été recensés pour moins de 3800 cas, indique CNN.

Depuis cette étape, le nombre de contamination a presque triplé, avec plus de 9000 cas, et le nombre de décès est passé à 32, soit le double de ce qui avait été précédemment relevé, relate la chaîne américaine, citant le ministre de la santé seychellois lors d'une conférence de presse donnée jeudi.

Pas de mort de personne complètement vaccinée

Selon le ministère de la Santé de l'archipel, "80% des patients ayant dû être admis à l'hôpital, 80% n'avaient pas été vaccinés et avaient tendance à être des personnes souffrant de comorbidités sous-jacentes".

"Presque tous les cas critiques et graves qui nécessitent des soins en unité de soins intensifs n'avaient pas été vaccinés. A ce jour, aucune des personnes décédées du Covid-19 n'avait été complètement vaccinée", ajoutent ces mêmes autorités.

La promesse initiale des différents vaccins développés contre le Covid-19 est de réduire le risque de formes graves de la maladie, et donc potentiellement fatales.

Début janvier, le ministre de la Santé français Olivier Véran avait déclaré qu'il y avait "des bonnes raisons d'espérer" que les vaccins contre le Covid-19 disponibles empêchent non seulement de développer la maladie mais aussi de transmettre le virus. Une hypothèse qui devra se confirmer, ou non, au fil de l'évolution de l'épidémie et de l'avancée de la campagne de vaccination à l'échelle mondiale.

Article original publié sur BFMTV.com