Covid-19 : le service de réanimation de l’hôpital de Metz-Thionville est surchargé

L’hôpital de Metz-Thionville (Moselle) compte ses forces. Les cas positifs au Covid-19 accueillis dans l’établissement sont en augmentation : une marée lente, mais montante. Désormais, 80% des lits de réanimation sont occupés par des malades du coronavirus. Il a fallu trouver neuf lits supplémentaires. Une chambre seulement est encore disponible. Manque de personnels La première vague est encore dans toutes les têtes. "C’était dans des grandes pièces où les patients étaient les uns à côté des autres, ça se rapprochait de la médecine de guerre, se souvient le docteur Cyril Cadoz, praticien hospitalier en anesthésie-réanimation. On a été traumatisés par cette première vague, donc c’est pour ça qu’on essaye d’anticiper au mieux pour ne pas revivre une telle situation." Pour ouvrir des lits, il faut des renforts. Les infirmiers en réanimation sont très recherchés. Les cadres du service doivent jongler avec les effectifs existants. Pour faire face au Covid-19, certaines opérations non urgentes ont dû être déprogrammées.