Covid-19 : qui sera testé après le 11 mai ?

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, était en visite dans un laboratoire d’analyses de Seine-Saint-Denis, samedi 25 avril. Une manière de dire qu’en matière de dépistages, la France est enfin prête à passer la vitesse supérieure. 150 000 tests sont réalisés chaque semaine actuellement. Olivier Véran en promet au moins 500 000 dès le 11 mai prochain, mais d’abord à destination des Français qui présentent des symptômes. C’est donc sur le test PCR, un prélèvement dans le nez ou la gorge, que va reposer l’essentiel de la stratégie de déconfinement. Peut-on développer une immunité ? Dépister toutes les personnes qui présentent des symptômes pour casser la chaîne de contamination. Un autre outil sera utilisé dans un second temps : les tests sérologiques. Quelques gouttes de sang diront si vous avez été en contact avec le Covid et si vous avez développé des anticorps. Mais beaucoup de questions restent en suspens sur l’immunité. En attendant des réponses, les tests viraux, dits PCR, restent la priorité du gouvernement. Conditions pour y avoir droit : présenter des symptômes et avoir une ordonnance.