Covid-19 : sept choses à savoir sur le vaccin Moderna, qui vient d'être validé par l'Union européenne

franceinfo
·1 min de lecture

Un de plus. L'Agence européenne des médicaments a approuvé, mercredi 6 janvier, le vaccin développé par le laboratoire américain Moderna. La Commission européenne a, quelques heures plus tard, approuvé sa mise sur le marché. Jusque-là, seul le vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 avait été autorisé par l'agence européenne, le 21 décembre.

Voici sept choses à retenir du vaccin Moderna, qui a pour l'instant été approuvé au Canada, aux Etats-Unis et en Israël et qui pourrait être validé en France dans les prochains jours.

1C'est un vaccin à ARN messager

Comme le vaccin Pfizer, le vaccin Moderna est basé sur une technologie ultra-innovante, qui rompt avec les vaccins classiques. Ces derniers consistent à injecter le virus dans l'organisme, soit sous une forme atténuée, soit sous une forme inactivée, pour provoquer une réponse immunitaire. La technique de l'ARN messager, elle, consiste à envoyer un message, une sorte de "recette" à appliquer, qui est ensuite rapidement détruite.

"L'ARN (acide ribonucléique) retranscrit l'information génétique d'une partie du virus", a expliqué à franceinfo Etienne Simon-Lorière, responsable de l'unité de génomique évolutive des virus à ARN à l'Institut Pasteur. "Cet ARN forme ainsi un code donnant des instructions qui permettent aux cellules vivantes de générer la protéine placée sur la surface du virus, qui s'appelle le spicule du Sars-CoV-2. Si le vaccin est efficace, l'organisme va apprendre à reconnaître (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi