Covid-19 : semaine décisive pour faire barrage à une 4e vague

·2 min de lecture

Vaccination obligatoire des soignants, élargissement du pass sanitaire ? Face à une recrudescence des contaminations au Covid-19, le président Macron annoncera lundi 12 juillet 2021 de nouvelles mesures pour éviter qu'une 4e vague ne déferle sur les hôpitaux.

Le chef de l'Etat, qui s'adressera aux Français à 20H00, devrait détailler les mesures décidées dans la matinée à l'Elysée lors d'un conseil de défense sanitaire exceptionnel. Il "parlera de la situation sanitaire et de son évolution, à la lumière des données de l'épidémie dans les autres pays et de l'importance de la vaccination", indique-t-on dans son entourage. Objet de nombreuses concertations depuis plusieurs jours, la vaccination obligatoire des soignants devrait être à l'agenda. C'est "une hypothèse très probable et légitime", a affirmé dimanche le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune lors du "Grand Rendez-vous" Europe 1/CNews/Les Echos.

Pas question -de rendre obligatoire la vaccination de tous les Français de plus de 12 ans

Pas question en revanche de rendre obligatoire la vaccination de tous les Français de plus de 12 ans : le ministre de la Santé Olivier Véran n'y est "pas favorable", a-t-il expliqué sur Radio J, contrairement à l'Académie de médecine et à Michel Barnier, potentiel candidat LR à la présidentielle. L'allocution présidentielle intervient moins de 15 jours après la troisième et dernière phase du déconfinement. En cause: la diffusion du variant Delta, plus contagieux, qui a fait rapidement remonter les contaminations. Dimanche, 4.256 contaminations étaient enregistrées, contre moins de 3.000 il y a une semaine. Elles pourraient s'élever à "6.000 dans une semaine, 10.000 dans 15 jours et monter au-dessus de 20.000 début août si nous n'agissons pas", a estimé le ministre de la Santé.

Jauge abaissée

Pour l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, la variable qui pourrait "tout changer" "c'est la vaccination" qui protège à 95% des formes graves du variant Delta. L'instance, qui guide le gouvernement depuis le début de la pandémie, préconise donc de resserrer les boulons pour empêcher un tsunami à l'hôpital où, pour l'instant, la décrue continue.

Dans un avis rendu vendredi, elle recommande l'"obligatio[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles