Attal alerte sur une possible 4e vague "rapide": le taux d'incidence est en hausse dans 11 régions

·1 min de lecture

La part du variant Delta dans les contaminations Covid en France a dépassé la barre des 40%.

Gabriel Attal met en garde: "Le risque d'une quatrième vague rapide est là". "Le nombre de nouveaux cas est reparti à la hausse", a déclaré le porte-parole du gouvernement ce mercredi à la sortie du conseil des ministres, alors que la part du variant Delta représente plus de 40% des contaminations en France, et continue d'augmenter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Une hausse de l'incidence" dans tous les départements d'Île-de-France

La situation se détériore "rapidement" en Île-de-France, a souligné le porte-parole du gouvernement. Le taux d'incidence y est supérieur à 30, et "tous les départements présentent une hausse de l'incidence". Il cite notamment Paris (+91% sur une semaine), les Yvelines (+45%) et les Hauts-de-Seine (+40%).

L'évolution de l'épidémie ne reste, pour le moment, "favorable" que dans deux régions métropolitaine, la Bourgogne-Franche-Comté, et les Hauts-de-France. Dans l'Hexagone, excepté l'Île-de-France, le taux d'incidence reste sous les 30, avec un maximum de 22,9 pour la région Paca.

Dans les outre-mer, la situation "reste fragile" en Guyane, avec le taux d'incidence le plus élevé du territoire: 182 selon les dernières données. "La situation se détériore aussi nettement et très rapidement à La Réunion (156) et à la Martinique (112,9)", précise Gabriel Attal.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles