Covid-19 : selon le Financial Times, le nombre de morts pourrait être 60% plus élevé que les décomptes officiels

Au total, les quatorze pays étudiés ont enregistré 122.000 morts de plus sur les deux derniers mois comparativement à la même période en temps normal.

Combien de personnes seront mortes de la pandémie de Covid-19 ? Il est évidemment trop tôt pour le dire mais, à en croire les premières comparaisons statistiques entre la mortalité ordinaire et celle enregistrée en 2020, les décomptes officiels pourraient hélas minorer le bilan humain de cette crise sanitaire de 60%, selon les chiffres présentés par le Financial Times ce dimanche 26 avril.

Lire aussi Immunité de groupe pour le Covid-19 : comment ça marche ?

A partir des données de quatorze pays, le quotidien économique a en effet constaté un décalage très important entre le compte des décès officiellement attribués au Covid-19 et la hausse exceptionnelle de la mortalité totale, en comparaison du nombre de décès habituel enregistré sur la même période entre 2015 et 2019. Au total, les quatorze pays étudiés ont enregistré 122.000 morts de plus sur les deux derniers mois par rapport à la même période en temps normal, alors que les autorités n’ont comptabilisé que 77.000 décès liés au Covid-19.

Selon les projections de nos confrères britanniques, un delta similaire à l’échelle mondiale ferait passer le bilan humain de la pandémie de 201.000 morts selon les comptes officiels à 318.000 en réalité. Il faut hélas s’attendre à ce que la sous-estimation du nombre de morts soit le cas le plus répandu : “Dans tous les pays analysés, à l’exception du Danemark

Lire la suite