Covid-19 : selon une étude française, le coronavirus pourrait s'être échappé d'un laboratoire

·1 min de lecture

C'est l'hypothèse favorite des adeptes de la théorie du complot et des pseudo-scientifiques : le coronavirus Sars-Cov-2 aurait été créé de façon volontaire en laboratoire puis libéré sur la planète pour (au choix) éradiquer l'espèce humaine, enrichir les entreprises pharmaceutiques, bloquer la progression du réchauffement climatique...

Au mois d'avril 2020, le Dr. Jacques Fiorentino, ex-médecin urgentiste (SAMU et SOS Médecins) et ex-instructeur pour la Croix Rouge Française, nous expliquait que le coronavirus Sars-Cov-2 n'avait pas pu être fabriqué par l'Homme : "à partir de modèles expérimentaux, les chercheurs ont pu reconstituer le trajet du coronavirus Sars-Cov-2 : si les spécialistes ne sont pas encore 100 % sûrs de ses origines exactes, le coronavirus est bel et bien passé de l'animal à l'Homme".

Quant à savoir s'il s'était échappé d'un laboratoire, l'hypothèse restait "peu probable" selon le spécialiste : "le niveau de sécurité d'un laboratoire de virologie est encore plus élevé que celui d'une centrale nucléaire !".

Oui mais voilà : une étude conduite par 5 chercheurs français et publiée dans la revue spécialisée Medecine/Sciences vient semer le doute... Interrogé par nos confrères du Parisien, le Dr. Étienne Decroly, virologue au CNRS et co-auteur de cette étude, estime ainsi que "l'hypothèse d'un virus qui serait sorti accidentellement d'un laboratoire en est une parmi d'autres, et elle ne peut malheureusement pas être écartée (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : une femme infectée par le coronavirus est restée asymptomatique (mais contagieuse !) pendant 70 jours
Tous Anti-Covid : les attestations peuvent être enregistrées sur l'application pour éviter une re-saisie
DIRECT. Covid-19 en France ce 8 novembre : cas, courbes, chiffres
Ballonnements : comment utiliser le charbon végétal ?
Pourquoi il ne faut pas fumer avant (et après) le sport