Covid-19 : la Seine-Saint-Denis frappée de plein fouet par la troisième vague

Au lycée Delacroix de Drancy (Seine-Saint-Denis), en une semaine, 35 élèves ont été testés positifs, tout comme une dizaine de membres du personnel. Face à cette situation, 22 classes vont fermer lundi 29 mars dans ce lycée de 2 400 élèves. L’épidémie progresse et inquiète de nombreux lycéens. "Je n’ai pas peur moi, c’est plus pour ma famille", confie une élève. Fermeture temporaire du lycée en vue Malgré les risques de décrochage scolaire, certains parents et professeurs réclament d’aller plus loin avec une fermeture pure et simple de l’établissement. "On arrive à une situation tellement alarmante que, sanitairement, cela devient impossible. Malheureusement, il va falloir temporairement fermer ce lycée", indique Denis Le Meur, le représentant de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE). Cette situation n’a rien d’inédit en Seine-Saint-Denis, qui est actuellement le département le plus durement touché par la troisième vague. Avec une population très jeune, seuls 7% des habitants ont reçu au moins une injection.