Covid-19 : quand le secteur culturel s'appuie sur la science pour préparer la réouverture des salles

Matteu Maestracci
·1 min de lecture

La question de la réouverture prochaine des lieux culturels en France revient cette semaine dans l’agenda politique avec notamment une mission d'information du Sénat qui a rendu public, mardi 13 avril, ses recommandations. Elle préconise une réouverture sur mesure des lieux culturels dès la fin du confinement. Ce même jour, le protocole de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), pour le concert-test prévu dans la capitale, doit normalement être étudié par les autorités.

Depuis le mois de février, une étude scientifique allemande est régulièrement citée par les acteurs culturels français. Elle démontre que les théâtres, opéras et musées sont les lieux publics les moins dangereux pour une transmission du coronavirus, dans le respect évidemment des consignes sanitaires. Il n’y a pas d’étude de même ampleur en France pour le moment, mais certains lieux de spectacles ont déjà travaillé de leur côté.

Modélisation informatique

C’est le cas de la Philharmonie de Paris, première à dégainer au mois de décembre, avec une modélisation 3D de sa grande salle Pierre Boulez signée Dassault Systèmes. L’étude a démontré que la circulation de l’air, aidée par la climatisation, en présence de spectateurs tous masqués et assis, y limiterait fortement le risque de contamination, même à jauge pleine. "Cette étude ne peut pas servir de valeur étalon national puisque toutes les salles sont différentes", indique Laurent Bayle, directeur de la Philharmonie.

"La bonne démarche serait que (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi