Covid-19 : les secrets de la task force gouvernementale qui prépare l'arrivée du vaccin

·1 min de lecture

Un vaccin pour la nouvelle année? Ce n’est pas encore une réalité ; mais plus tout à fait un rêve. Si Olivier Véran cultive ces jours-ci prudence et discrétion sur ce dossier brûlant, certaines chevilles ouvrières du ministère de la Santé assurent désormais, en off, que la mission n’est pas impossible. Il faut dire que le temps s’accélère. Vendredi, le tandem américano-allemand Pfizer-BioNTech, en première ligne avec Moderna dans la course au vaccin, annonçait le dépôt d’une première demande d’autorisation de mise sur le marché aux États-Unis.

La veille, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, indiquait que l’Union pourrait donner son feu vert à ces deux candidats dès la mi-décembre. "Il est possible que nous puissions livrer des vaccins en décembre", assure Ugur Sahin, le directeur de BioNTech. Et après l’Allemagne, déjà sur le pied de guerre avec création de centres et recours à l’armée, l’Espagne présentera cette semaine un ambitieux plan de vaccination.

Un commando interministériel de plusieurs dizaines de personnes travaille d’arrache-pied

Alors, la France prend-elle du retard en matière d’organisation et de logistique, comme l’hiver dernier pour commander des masques, ainsi que le craignent certains acteurs et élus locaux? Ou est-ce seulement un défaut de communication, voire une retenue étudiée? Selon plusieurs sources, un commando interministériel de plusieurs dizaines de personnes travaille d’arrache...


Lire la suite sur LeJDD