Covid-19 : la seconde injection du vaccin de Pfizer et BioNTech peut être retardée dans certains cas, estime l'OMS

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

C'est une information qui va peut-être accélérer les campagnes de vaccination. La seconde injection du vaccin contre le Covid-19 développé par les laboratoires Pfizer et BioNTech peut être exceptionnellement retardée dans certains cas, ont estimé mardi 5 janvier les experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le Groupe stratégique consultatif d'experts sur la vaccination "recommande l'administration de deux doses de ce vaccin dans un délai de 21 à 28 jours", a déclaré lors d'une conférence de presse son président, Alejandro Cravioto, tout en indiquant qu'il était possible de retarder l'administration de la deuxième injection de quelques semaines "dans des circonstances exceptionnelles de contextes épidémiologiques et de contraintes d'approvisionnement".

Cela peut permettre "de maximiser le nombre de personnes bénéficiant d'une première dose", a-t-il expliqué. Au cours de cette même conférence de presse, Kate O'Brien, directrice du département immunisation et vaccins à l'OMS, a averti que le délai ne pouvait pas excéder six semaines. Cette annonce des experts de l'OMS intervient alors que le laboratoire BioNTech a prévenu mardi que l'efficacité maximale de son vaccin contre le Covid-19 n'était pas démontrée si la seconde injection est retardée, stratégie appliquée ou envisagée par plusieurs (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi