Covid-19 : que savons-nous de la maladie chez les enfants, un an après le début de la pandémie ?

Julie Kern, Rédactrice scientifique
·2 min de lecture

Voilà plus d’un an que nous vivons avec le coronavirus responsable de la Covid-19. La production scientifique sur le sujet est considérable ; plus de 80.000 articles scientifiques, revues ou commentaires contenant le mot-clé « Covid-19 » ont été référencés en 2020. Malgré cela, il reste encore des choses à comprendre sur cette maladie et le coronavirus qui l’induit.

Comment les enfants sont-ils affectés par la Covid-19 est encore un sujet débattu. Un nombre restreint de cas pédiatriques a fait l’objet d’études scientifiques et les conclusions de ces dernières étaient parfois contradictoires.

Coronavirus : le rôle encore flou des enfants dans la pandémie

La Covid-19 chez les enfants

Un groupe de scientifiques anglais a publié dans Clinical Infectious Diseases une revue systématique résumant l’état des connaissances sur les cas pédiatriques de la Covid-19. Ils tirent leur conclusion de 24 études, dont 16 qui n’ont pas été revues par les pairs, faites en Chine pour la plupart.

Comment les enfants attrapent-ils le coronavirus ? Peuvent-ils le transmettre aux autres ? Les données manquent encore pour répondre avec certitude à ces deux questions. La revue systématique des scientifiques anglais indique que les enfants se contaminent lors de contacts rapprochés avec des adultes. Il y a peu d’indices sur la capacité des enfants à transmettre la Covid-19, mais cette possibilité ne peut pas être écartée. Il semble qu’ils aient aussi moins de risques d’être infectés par le coronavirus.

Concernant la Covid-19, la maladie est moins sévère chez les enfants, les symptômes les plus fréquents sont la fièvre, la gorge irritée, la toux et les éternuements. Les détresses respiratoires n’ont été observées que dans une minorité de cas. Comme pour les adultes, les comorbidités des enfants sont des facteurs aggravant la maladie.

Pourtant, les formes graves de la Covid-19 n’épargnent pas les enfants. Elle prend alors un visage différent de celles des adultes. Quelques semaines après...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura