Covid-19 : "On s'attendait à une généralisation" des mesures de restriction, reconnaît le président du département du Morbihan

franceinfo
·1 min de lecture

"Quand on prend des mesures plus strictes, il est difficile de les appliquer à une partie du territoire français seulement. Donc, on s'attendait en effet à une généralisation", a réagi François Goulard, président du conseil départemental du Morbihan (Bretagne), mercredi 31 mars sur franceinfo, après l’allocution d’Emmanuel Macron depuis l'Elysée qui a annoncé l'extension des mesures de restriction à tout le territoire métropolitain contre le Covid-19.

>> Fermeture des écoles, vacances unifiées, restrictions étendues... Les nouvelles mesures d'Emmanuel Macron face au Covid-19

"Nous voyons actuellement, y compris dans un département comme le Morbihan qui a été assez préservé jusqu'à présent, une montée des indicateurs inquiétants", a affirmé François Goulard. "Le taux de positivité, par exemple, est maintenant supérieur à 7%. On est passé de 3,5 ou 4% à 7% en très peu de temps", a-t-il précisé.

À la suite du discours du président de la République, va-t-on voir arriver dans le Morbihan de nombreux Franciliens ? "C'est un phénomène auquel on est maintenant habitué, reconnaît l'élu. On l'avait vu lors du premier confinement. On l'a vu également cet automne et pendant les vacances de Noël. Il y avait pas mal de craintes face à cet afflux de visiteurs, de résidents secondaires, de gens qui venaient dans leurs familles, s’est souvenu François Goulard. On n'a pas noté de détérioration de la situation sanitaire du fait de ces arrivées qui, certes, sont massives mais restent en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi