Covid-19 : la santé mentale prise en compte par le gouvernement

Le confinement a-t-il un impact sur la santé mentale des Français, notamment des jeunes ? C’est ce qu'Olivier Véran, le ministre de la Santé, a voulu vérifier, mercredi 18 novembre, en se rendant à la plateforme du fil santé jeunes à Paris. Et le constat qui lui fut exposé était sans appel : la situation est de plus en plus difficile pour les jeunes. En avril dernier, 8 000 étudiants avaient été pris en charge, un sujet d’inquiétude pour le ministre. Augmentation des syndromes "La santé mentale des Français s’est ainsi significativement dégradée entre fin septembre et début novembre avec une augmentation constante des syndromes dépressifs observés pour tous les profils socio-démographiques", disait-il. Alors que le gouvernement étudie les plans de sortie du confinement prévu en principe le 1er décembre, la question de la santé mentale, largement ignorée lors du premier confinement, commence à être prise en compte.