Covid-19 : "La santé mentale des Français s'est significativement dégradée" depuis fin septembre, selon Olivier Véran

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Quelles sont les conséquences de l'épidémie de Covid-19 et du confinement sur notre bien-être ? "Pour beaucoup d'entre nous, le confinement de la première vague a constitué un choc, ravivé par le nouveau confinement", a déclaré Olivier Véran, jeudi 19 novembre, lors d'un point-presse sur la situation sanitaire."La santé mentale des Français s'est significativement dégradée entre fin septembre et début novembre", a ajouté le ministre de la Santé.

"Une augmentation conséquente des syndromes dépressifs" a été observée au cours de cette période, "pour tous les profils sociodémographiques", selon le ministre de la Santé. Toutefois, cette augmentation est "plus marquée" au sein de certaines populations, a-t-il précisé. C'est le cas "des personnes déclarant une situation financière difficile", des jeunes âgés de 18 à 24 ans, et des personnes "qui déclarent déjà des antécédents sur le plan psychologique", a détaillé Olivier Véran.

"Augmentation significative des états anxieux"

"Par ailleurs, on observe depuis fin août, une augmentation continue et globalement significative des états anxieux ainsi qu'une diminution de l'indicateur qu'on appelle satisfaction de vie", a ajouté le ministre de la Santé.

"Cette épidémie est stressante, anxiogène et peut générer une souffrance psychologique pour nombre d'entre nous", avait quant à lui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi