Covid-19 : un salon de coiffure à la ferme

Tous les matins, pour se rendre sur son lieu de travail, Cindy, une coiffeuse, traverse la cour de sa ferme à Tennie dans la Sarthe. "J’étais coiffeuse, je cherchais du travail et comme je n’avais pas trouvé j’ai décidé de m’installer ici (...) ça fait 11 ans et je ne regrette pas", confie Cindy. La coiffeuse ouvre son salon tous les jours sauf le mercredi et le samedi après-midi, avec une moyenne de 8 à 10 clients par jour. Entre deux rendez-vous, Cindy participe à la vie de la ferme Côté clients, dans cette commune rurale où le bouche à oreille est la meilleure publicité, la fidélité est au rendez-vous, ce qui est bienvenu en pleine crise sanitaire. "J’ai quand même fermé trois mois, mais les gens ont continué de venir après", explique la coiffeuse. Et l’avantage de ce concept, c’est qu’entre deux rendez-vous, Cindy participe à la vie de la ferme et de sa famille. Auto-entrepreneuse, Cindy se dégage chaque mois un salaire supérieur au smic.