Covid-19 : 74% des salariés ne veulent plus porter le masque au bureau

·2 min de lecture
Un sondage révèle que 74% des salariés ne souhaitent plus porter le masque au bureau.

Alors que l'épidémie recule en France, près de trois quarts des salariés aimeraient ne plus avoir à porter le masque en intérieur au travail et plus des deux tiers se prononcent pour l'obligation du passe sanitaire en entreprise.

Le masque va-t-il bientôt tomber en entreprise ? C'est en tout cas ce que souhaitent 74% des salariés qui en ont assez de devoir couvrir leur bouche et leur nez à longueur de journée au travail, révèle un sondage réalisé par Ipsos-Sopra Steria pour le Parisien. Dans le détail, 80% des cadres, 79% des ouvriers et 69% des employés souhaitent que leur entreprise leur offre cette possibilité en intérieur, alors que seulement 8% y sont "totalement opposés" et 18% "plutôt opposés".

Un chiffre très élevé mais pourtant pas si étonnant, quand on sait que 8 personnes sur 10 se disent rassurées quand elles se rendent sur leur lieu de travail et que seulement 4% sont "très inquiètes" pour leur santé, indique au Parisien Brice Teinturier, directeur général délégué d'Ipsos France. "La peur a considérablement reflué depuis le début de la pandémie, et plus elle baisse, plus la lassitude s'installe à l'égard d'un certain nombre de restrictions", ajoute-t-il.

Les antivax sont "minoritaires et pas du tout suivis par la population"

Pour combler l'abandon du port du masque, une grande majorité des actifs sont prêts à accepter l'instauration du pass sanitaire en entreprise. 38% des interrogés y sont "tout à fait" favorables et 29 % "plutôt" favorables, ce qui fait 67% d'avis positifs concernant l'instauration du dispositif déjà obligatoire dans les entreprises où les salariés sont en contact avec du public.

Pour Brice Teinturier, ce chiffre reflète le très faible impact des anti-pass et antivax qui sont "minoritaires et pas du tout suivis par la population". Si cette pratique serait impossible pour des raisons légales, 67% des actifs sont favorables à la vaccination obligatoire de tous les salariés.

Cette étude met également en avant la grande satisfaction des employés envers leurs employeurs. Ils sont pas moins de 93% à juger que la direction de leur entreprise a fait le nécessaire pour préserver l'activité et 83% pensent qu'elle a protégé les travailleurs.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles