Covid-19 : une salariée antivax suspendue doit être réintégrée

Vaccination contre le Covid-19.
Vaccination contre le Covid-19.

Depuis huit mois, Valérie, 53 ans, est privée de son salaire. Cette agente d'entretien dans une résidence pour séniors des environs d'Agde avait été suspendue de son emploi, en octobre 2021, à la suite de son refus de se soumettre à l'obligation vaccinale (loi du 5 août 2021).

Employée en CDI dans cette société depuis douze ans, elle avait demandé sa mutation dans l'Hérault pour se rapprocher de son père vieillissant et malade. Ce qu'elle avait obtenu. En poste dans une résidence de tourisme depuis quelques mois, elle s'intègre parfaitement. Entretien de clim, réparation de carrelage, etc., son travail consiste à de la maintenance technique des appartements.

« Les grands oubliés de la crise sanitaire »

« Quand l'obligation vaccinale est entrée en vigueur, je savais que ça me poserait un problème. Je suis rarement malade, j'ai une vraie phobie médicamenteuse. Je suis vaccinée contre le tétanos pour mon travail, mais je n'ai jamais fait le rappel. Et la seule fois où j'ai dû prendre des antibiotiques avant la pose d'implants dentaires, je me suis retrouvée à l'hôpital, confie-t-elle. J'ai réussi à me mettre une semaine en arrêt maladie. Mais comme je ne voulais pas jouer les faussaires, j'ai assumé mes convictions. » Elle s'attend à un licenciement. Mais le siège de son entreprise en décide autrement : suspension, de poste et de salaire, avec effet immédiat. Elle a du mal à comprendre la décision de son employeur, qui se plie pourtant à la loi.

À LIRE AUSSICovid [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles