Covid-19 : le Sénat rejette la proposition de loi sur l’obligation vaccinale

·2 min de lecture

Covid-19 : le Sénat rejette la proposition de loi instaurant la vaccination obligatoire

Nouveau revers pour les partisans d’une vaccination obligatoire contre le covid-19 en population générale, au même titre que les 11 vaccins imposés aux enfants nés à partir de 2018. Le Sénat n’a pas adopté la proposition de loi « instaurant la vaccination obligatoire contre le SARS-CoV-2 ». Le texte, déposé par les membres du groupe socialiste fin août, a été rejeté ce 13 octobre en séance publique, par 262 voix contre 64. Cette initiative parlementaire n’ira donc pas plus loin.

Seule la quasi-totalité du groupe socialiste, à l’origine du texte, a voté en faveur du texte, rejointe seulement par trois collègues du centre et de droite. Les autres groupes ont préféré le rejeter. 14 sénateurs, de diverses tendances, ont fait le choix de l’abstention. Le gouvernement, par la voix d’Adrien Taquet, a aussi manifesté son opposition. « Nous préférons convaincre que contraindre », a insisté le secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des familles.

La semaine dernière, le texte n’avait déjà pas convaincu la commission des affaires sociales dans sa grande majorité. Dès le 24 juillet, les sénateurs socialistes ont tenté d’insérer cette disposition en amendant le projet de loi instaurant l’obligatoire vaccinale chez les soignants et le passe sanitaire. Il avait été rejeté par 262 voix contre 76.

« Un débat qui semble aujourd’hui daté »

Entre-temps, la couverture vaccinale du pays a poursuivi sa montée en charge, notamment depuis l’entrée en vigueur du passe sanitaire, un outil que le gouvernement souhaite pouvoir utiliser, si besoin, jusqu’au 31 juillet 2022. Un projet de loi a été présenté en ce sens ce mercredi. Or, les effets du passe sanitaire, qui a incité sans le dire les gens à aller dans les centres de vaccination, « s’essoufflent », selon Bernard Jomier. Le rapporteur, membre du groupe socialiste écologiste et républicain, a rappelé lors des débats introductifs sur l’obligation vaccinale qu’il restait encore « 9 (...) Lire la suite sur Public Sénat

Passe sanitaire prolongé : « La présidentielle ne doit pas servir d’excuse pour éluder le contrôle parlementaire », prévient Philippe Bas

Le Sénat propose un cadre juridique pour les restitutions de biens culturels aux pays étrangers

Pandora Papers : « L’optimisation reste un droit dans notre société de liberté » plaide un avocat fiscaliste au Sénat

Vaccination obligatoire : Patrick Kanner a saisi le procureur de la République au sujet de parlementaires PS menacés

Propos polémiques de Mgr de Moulins-Beaufort : « L’incident est clos », pour Gérald Darmanin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles