Covid-19: le Sénégal lance les opérations de vaccination

·1 min de lecture

Au Sénégal, le lancement officiel de la campagne de vaccination anti-Covid-19 a été lancée mardi 23 février en grande pompe. Le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, a été le premier à être vacciné devant la presse, avant de laisser la place à une trentaine de personnalités politiques, religieuses et de la société civile. Car l’enjeu est de gagner la confiance des Sénégalais alors que les opérations de vaccination commencent aujourd’hui.

Avec notre correspondante à Dakar, Théa Ollivier

Inciter les Sénégalais à se rendre dans les structures sanitaires pour être vaccinés contre le coronavirus. C’est la préoccupation des autorités sanitaires qui ont lancé hier la campagne de vaccination. Car les populations sont encore très réticentes, entre refus, crainte et manque de confiance.

Pour le moment, les cibles prioritaires sont d’abord le personnel de santé de première ligne, viennent ensuite les personnes vivant avec des comorbidités, ou celles de plus de 60 ans.

Elles peuvent d'ores et déjà s’inscrire sur le nouveau site internet mis en ligne par le ministère de la Santé qui permet de recenser les personnes voulant être vaccinées.

Les 200 000 doses de vaccin chinois Sinopharm ont déjà été répartis dans les quatorze régions du Sénégal, toutes équipées en réfrigérateurs.

Un nombre de doses encore faible, mais le ministre de la Santé a assuré que le Sénégal finalisait des discussions commerciales avec la Russie pour obtenir des vaccins Spoutnik V. Il devrait ensuite recevoir courant mars 1,3 million doses de vaccins de l’initiative internationale Covax.

► Lire aussi : Macky Sall: «L'Afrique attend de ses partenaires traditionnels que les vaccins soient partagés»