Coronavirus en Russie : le Kremlin s’inquiète du nombre de morts mais exclut de nouvelles mesures

·1 min de lecture

PANDEMIE - Faible taux de vaccination, non-respect des gestes barrières… L’épidémie progresse au galop dans la patrie de Tolstoï, et le gouvernement houspille ses citoyens

La Russie, pays le plus durement touché en Europe, est confrontée à une accélération de l’épidémie, avec près de 1.000 morts et 30.000 nouvelles contaminations enregistrées en vingt-quatre heures, lundi. Outre le faible respect des gestes barrières, la propagation du virus est facilitée par le taux de vaccination bas – un peu plus de 30 % des Russes sont complètement vaccinés, selon le site spécialisé Gogov –, sur fond de défiance de la population.

« Notre taux de vaccination est faible, il est faible de façon inadmissible », a déclaré lundi à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, constatant qu’il en découlait « un taux de mortalité élevé ». Pour lui, les autorités ne sont pas responsables de cette situation : « Toutes les conditions ont été mises en place pour que nos citoyens puissent protéger leur vie en se faisant vacciner. »

Environ 417.000 décès liés au Covid-19

Le comptage gouvernemental de l’épidémie de Covid-19 atteint officiellement 217.372 morts, faisant de la Russie le quatrième pays le plus endeuillé du monde. Mais le bilan réel est bien plus lourd. L’institut des statistiques Rosstat, qui possède une définition plus large des morts liées au coronavirus, a fait état vendredi de plus de 417.000(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Russie: Une région propose d'échanger «alcool contre nourriture» après une série de décès
Russie : Un danseur du Bolchoï tué accidentellement sur scène pendant une représentation
Russie : Seize personnes tuées dans le crash d'un avion au centre du pays

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles