Covid -19 : le Royaume-Uni va proposer une troisième injection avec le vaccin Pfizer

·2 min de lecture

Cette troisième injection concernera, à partir de cet automne, les plus de 50 ans, les personnes vulnérables et le personnel de santé. Les autorités britanniques ont choisi de privilégier le vaccin de Pfizer plutôt que celui élaboré par AstraZeneca, car jugé moins efficace contre les contaminations.

Le Royaume-Uni s’apprête à proposer un rappel supplémentaire aux vaccins anti-Covid. Cette troisième dose sera injectée aux personnes les plus à risque à partir de cet automne. Mais cette fois, le vaccin britannico-suédois AstraZeneca, qui a été au cœur de différentes polémiques concernant son efficacité depuis le lancement des campagnes vaccinales en Europe, ne sera pas privilégié.

Le Royaume-Uni a défendu jusqu’au bout le vaccin d’AstraZeneca mais pour le rappel supplémentaire de l’automne, c’est le Pfizer qui aura la préférence. À partir de septembre, les personnes âgées de plus de 50 ans, les Britanniques vulnérables et le personnel de santé se verront proposer un deuxième rappel du vaccin. Face au variant Delta, le Royaume-Uni a reconnu les limites du vaccin issu des laboratoires d’Oxford, et le Pfizer sera privilégié même pour les personnes qui ont déjà reçu deux doses de l’AstraZeneca. 

>>Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"L’Astrazeneca est moins efficace pour arrêter une infection" 

"L’AstraZeneca est très fort pour limiter les risques de maladies sévères, au même niveau d’efficacité que les vaccins à ARN messager, mais l’AstraZeneca est moins efficace pour arrêter une infection que ces autres vaccins", explique auprès d'Europe 1 Paul Hunter, épidémiologiste à l’université d’East Anglia.

Le Royaume-Uni avait fini par recommander une alternative à l’AstraZeneca pour les moins de 40 ans mais bien après les autres pays européens. Selon le Pu...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles