Covid-19: le Royaume-Uni en tête du programme Covax pour la vaccination dans les pays les plus pauvres

·1 min de lecture

Avec plus de 80 000 décès dûs au Covid-19, le Royaume-Uni est l'un des pays les plus durement touchés par la pandémie. Mais son gouvernement, avec l'aide de l'ONU et d'autres États, a réalisé une levée de plus de 800 millions d'euros pour venir en aide aux populations les plus vulnérables à la crise sanitaire.

Avec notre correspondant à Londres, Maxence Peigné

« Nous ne serons à l'abri de ce virus que lorsque nous serons TOUS en sécurité », c'est avec ces mots que le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominique Raab, a annoncé la levée de 818 millions d'euros pour aider les pays en développement à lutter contre la pandémie. Un milliard de doses de vaccins pourront être achetées avec cette enveloppe, qui bénéficiera à 92 États cette année.

Ce projet s'inscrit dans le cadre de COVAX, une initiative de l'OMS pour assurer un accès équitable à la vaccination.

Sur le montant total, 277 millions d'euros ont été avancés par le Royaume-Uni, le reste provient de donations d'autres pays, comme le Canada, le Japon ou encore l'Allemagne.

Londres souhaite ainsi marquer le 75e anniversaire de la première session de l'Assemblée générale des Nations unies, qui avait eu lieu sur son sol en 1946.

Le symbole se veut fort, même s'il faut aussi rappeler qu'en novembre dernier, le gouvernement britannique a revu à la baisse son budget d'aide aux pays étrangers de 0,7 à 0,5% de son PIB - soit une coupe de 4,4 milliards d'euros par an.