Covid-19 : un risque "important" que le nouveau variant devienne la souche prédominante en Angleterre et ailleurs, alerte un généticien

franceinfo
·1 min de lecture

Une première contamination au variant du Covid-19 en France a été confirmée par les autorités sanitaires françaises vendredi 25 décembre. Ce premier cas détecté à Tours est un homme de nationalité française résidant en Angleterre. Asymptomatique, il est isolé à son domicile.

Covid-19 : plusieurs nouveaux cas du variant britannique détectés en Espagne >> suivez le live.

Pour faire face à l'arrivée de ce variant, "la seule solution c'est de séquencer de manière aléatoire un certain nombre de gens positifs un peu partout en France, de manière répétée, pour savoir si cette souche nouvelle se répand en France ou si elle reste localisée à Tours ou dans quelques endroits", estime samedi sur franceinfo le professeur Philippe Froguel, généticien et endocrinologue au CHRU de Lille. Pour lui, "il y a un risque important" que le nouveau variant devienne "la souche prédominante en Angleterre, voire ailleurs" car "il semble remplacer les autres [variants] parce qu'il est plus contagieux, il se répand plus vite".

franceinfo : Faut-il systématiquement tester les personnes venant du Royaume-Uni ?

Philippe Froguel : Oui et il est important de séquencer le virus puisqu'il y a un risque important, on l'a vu à Tours, que les porteurs de virus venant d'Angleterre aient cette nouvelle variante qui est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi