Covid-19 : "Il y a un risque" que les Français entrent dans une forme de désobéissance, "même s'il est moins fort" que dans d'autres pays, selon Jean-Louis Bourlanges

franceinfo
·1 min de lecture

Jean-Louis Bourlanges, député MoDem des Hauts-de-Seine et président de la commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale, invité de "Questions politiques" pour France Inter, franceinfo et Le Monde, a estimé dimanche 31 janvier qu'"il y avait un risque" de voir les Français entrer dans une forme de désobéissance.

La pandémie de coronavirus a un impact sur la santé des Français, mais aussi sur leur moral qui est au plus bas alors que la menace d'un troisième confinement pèse sur la population.

>> DIRECT. Covid-19 : les experts de l'OMS visitent le marché Huanan de Wuhan, premier foyer de l'épidémie

"Il y a un risque, mais ce qui me frappe, c'est quand même qu'il est moins fort que dans beaucoup d'endroits. Nous n'avons pas eu quelque chose d'équivalent aux Pays-Bas jusqu'à présent", a-t-il estimé. Des violences ont éclaté cette semaine dans plusieurs villes du pays depuis l'entrée en vigueur le 23 janvier d'un couvre-feu pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Le centriste salue le comportement des Français : "Je trouve que les Français ont fait preuve de patience, de discipline, mais il ne faudrait pas que cela dure trop longtemps", a-t-il dit.

Le gouvernement se laisse encore quelques jours avant de décider d'un troisième potentiel confinement : "Le président a estimé qu'aujourd'hui, le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi