Covid-19 : le personnel de santé a 7 fois plus de risque de développer des formes graves

Ingrid Bernard
·2 min de lecture
Woman wearing face mask sitting on examination table talking with female doctor holding an injection. Doctor discussing with patient before giving a vaccine to her.

Une nouvelle étude parue dans la revue Occupational & Environmental Medicine confirme que les travailleurs “essentiels” ont davantage de risque de développer des formes graves du Covid-19. Une situation qui doit alerter, estiment les chercheurs.

Nous ne sommes pas tous égaux face au Covid-19. Des chercheurs britanniques ont mené une étude auprès de travailleurs jugés “essentiels” et “non essentiels” dans le traitement de la crise sanitaire. Ils se sont aperçus que le personnel de santé avait sept fois plus de risque de développer des formes graves de la maladie que les autres. “Nos conclusions renforcent la nécessité de protéger les travailleurs essentiels, en particulier dans le secteur de la santé et des services sociaux, avec du matériel adapté. La santé et le bien-être de ces personnes sont essentiels pour limiter la propagation du virus et gérer le fardeau des pandémies mondiales”, estiment les chercheurs.

Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont recoupé les données de 120 075 employés âgés de 49 à 64 ans. 29% des participants étaient des travailleurs essentiels. Le personnel de santé représentait 9% de la cohorte totale, les travailleurs sociaux et éducatifs représentaient, quant à eux, 11% de la cohorte. Sur l’ensemble du groupe d’étude, 271 personnes ont développé une forme sévère du Covid-19. Le personnel de soutien médical était le plus vulnérable. Ils avaient neuf fois plus de risque de développer des formes graves de la maladie que les travailleurs non essentiels. Les travailleurs sociaux et éducatifs avaient 84% plus de risque que les autres. Les personnes travaillant dans le transport avaient deux fois plus de risque de tomber gravement malade que les travailleurs non essentiels.

Des limites à prendre en considération

Précisons toutefois que les chercheurs ont relevé de nombreuses disparités selon le profil des personnes qui ont contracté le Covid-19. Les travailleurs essentiels noirs ou asiatiques étaient huit fois plus susceptibles de développer des formes graves du coronavirus que les travailleurs blancs non essentiels. Les employés non essentiels noirs et asiatiques étaient trois fois plus susceptibles d’avoir des cas graves que leurs homologues blancs.

Si ces données fournissent des informations qui pourraient faire avancer la recherche, les scientifiques précisent que leur étude comporte plusieurs limites. En effet, l’étude n’a pas exploré comment les travailleurs ont été infectés. De plus, les données qu’ils ont extraites ne représentent qu’une partie de la population et se limitent aux personnes âgées de 49 à 64 ans. Les chercheurs estiment toutefois que leurs conclusions confirment les résultats de précédentes études déjà réalisées.

Ce contenu peut également vous intéresser :