Covid-19 : un risque plus élevé de thrombose avec le vaccin AstraZeneca

Le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca provoque plus de cas de thrombose que celui de Pfizer-BioNTech.  - Credit:EYEPIX / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca provoque plus de cas de thrombose que celui de Pfizer-BioNTech. - Credit:EYEPIX / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Les cas de thrombose sont plus fréquents après le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca qu'après celui de Pfizer-BioNTech, même s'ils restent très rares, détaille une étude publiée jeudi, confirmant un risque déjà pris en compte par les autorités sanitaires. « Après une première dose (du vaccin AstraZeneca), on observe un risque de thrombopénie supérieur de 30 % par rapport à une première dose (du vaccin Pfizer-BioNTech) », résume cette étude de grande ampleur, publiée dans le British Medical Journal (BMJ).

La thrombopénie est une forme de thrombose, c'est-à-dire la formation d'un caillot de sang avec des conséquences potentiellement mortelles. Après le lancement des campagnes de vaccination anti-Covid début 2021, un lien a rapidement été suspecté entre les vaccins à vecteur viral et la survenue de ces troubles sanguins.

862 cas

L’étude du BMJ, réalisée à partir de données de santé de millions de patients à travers plusieurs pays européens et aux États-Unis, confirme que ces thromboses sont plus fréquentes après le vaccin AstraZeneca, même si leur fréquence reste très faible : 862 cas pour plus d’un million de vaccinés. Le risque apparaît accru après la première dose. Après la seconde, il n’y a pas de différence entre les vaccins AstraZeneca et Pfizer-BioNTech. Quant au vaccin Johnson & Johnson, les données vont plutôt dans le sens d’un risque accru mais pas de manière assez nette pour que les chercheurs puissent conclure franchement. Ces risques doivent « être pri [...] Lire la suite