Covid-19 : rien ne sera plus comme avant pour les salariés français…

Par Marie Bordet
·1 min de lecture
Vue sur la terrasse d'une entreprise dans le quartier de la Bourse. Image d'illustration.
Vue sur la terrasse d'une entreprise dans le quartier de la Bourse. Image d'illustration.

Alors que la fin (progressive) du deuxième confinement approche et que la règle du télétravail à 100 % dans les entreprises ? quand c'est possible ? va peut-être évoluer dans les prochaines semaines, Le Point a cherché à savoir, grâce à la technologie d'études et de sondages de la plateforme Happydemics*, comment les Français envisagent leur rapport au travail en général, à leur travail en particulier, et à leur entreprise, après des mois de bouleversements liés à la crise sanitaire. Quelles sont leurs motivations ? Leurs attentes ? Leurs angoisses, leurs ambitions ?

Respecter des horaires fixes au bureau, une pratique jugée « dépassée »

Il a été demandé aux salariés français de déclarer quels seraient, selon eux, les côtés dépassés de l'entreprise post-Covid 19. Le « manque de transparence » est ce qui paraît, aujourd'hui, le plus dépassé pour l'ensemble des répondants, avec 39 % de réponses sur ce point. Viennent ensuite le fait de « ne pas être impliqué dans la plupart des décisions de l'entreprise » (30 %), de « respecter des horaires fixes » (26 %), de « mener des entretiens annuels avec votre n + 1 » (24 %), et d'être « obligé de venir au bureau » (15 %). On note, ici, certaines différences de perception en fonction des profils d'âge : alors que 26 % des répondants sont exaspérés par le respect des horaires fixes, cette tendance est plus marquée auprès des femmes de 25 à 44 ans, puisqu'elles sont 35 % à ressentir cette exaspération. De même, si 24 % es [...] Lire la suite