Covid-19 : comment retrouver le goût après la maladie ?

De nombreux anciens malades du Covid-19 peinent à retrouver certains sens. C’est le cas d’Éloïse, qui n’a toujours plus d’odorat et un goût dénaturé, quinze jours après avoir été infectée. "Je commence à avoir peur là, parce que c’est un sens, c’est quand même très important le goût, et j’ai entendu dire qu’il y a des gens qui ne le retrouvent pas encore depuis le dernier confinement, je ne voudrais pas que ça m’arrive", confie la jeune femme. Jour après jour, elle ne constate aucun progrès. Les jeunes particulièrement touchés Pour avancer, elle consulte un spécialiste de l’anosmie, le Dr. Jérôme Lechien. Cette pathologie affecte surtout les patients jeunes victimes de formes peu graves du Covid-19, et particulièrement les femmes. Le virus agirait dans le bulbe olfactif en bloquant l’information sur l’odeur, en temps normal envoyé vers le cerveau qui la traite aussitôt. Résultat, les sens du goût et de l’odorat sont perturbés. La patiente doit tester 16 odeurs différentes pour évaluer la gravité de son anosmie. "Le fait de sentir les odeurs une fraction de seconde au début, ça veut dire que vous avez encore un système capable de détecter les odeurs et de les associer à ce que c’est", lui explique le spécialiste. Pour accélérer le processus, le médecin lui prescrit des corticoïdes, certaines vitamines, des antioxydants et des exercices.