Covid-19 : "Non, les retraités n’ont pas la responsabilité morale de payer pour les plus jeunes"

·1 min de lecture

Gérard Gourguechon, président du conseil d'administration de l'Union nationale interprofessionnelle des retraités et retraitées solidaires (UNIRS), réagit à une tribune publiée il y a quelques semaines dans " Marianne " et qui proposait de faire payer les retraités pour la crise.

Le 7 mars 2021 Marianne publiait une tribune intitulée : " Covid-19 : les retraités n’ont-ils pas la responsabilité morale de participer à l’effort de solidarité ? ", signée par Denis Lafay. Je ne peux m’exprimer au nom des 17 millions de personnes retraitées, mais tout au moins au nom des personnes retraitées membres de l’Union Nationale Interprofessionnelle des Retraités et Retraitées Solidaires (UNIRS), et celles-ci sont, très majoritairement, outrées par les propos de ce monsieur, présenté comme un journaliste économique.Nous sommes habitués à ce que des économistes privilégient le court terme et les profits immédiats à tout ce qui favorise la vie, pour aujourd’hui et pour demain. Mais, cette fois, les propos, pour être parfois nuancés et enrobés, n’en sont pas moins très percutants : la société s’est sacrifiée, l’économie est ruinée, tout ça pour sauver une population de personnes âgées qui menaçait d’anéantir les capacités d’accueil et de réanimation du système hospitalier. Sous couvert de se féliciter d’un tel choix, qui " ennoblit ses auteurs " (Monsieur Macron devrait être content de cet article), monsieur Lafay imagine l’ébauche d’un conflit intergénérationnel.Parmi nos adhérentes...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Personnes décédées du Covid-19 en Guyane : ce que l’on sait de l’immunité vaccinale

Détecter le Covid-19 dans les eaux usées : gadget ou vrai outil pour maîtriser l'épidémie ?

Un cas de Covid et la classe ferme : un protocole sanitaire encore insuffisant pour les enseignants

Merci le confinement : le renouveau de la guitare à l'ère du Covid

Covid-19 : les appels à la démission de Narendra Modi se multiplient en Inde