Covid-19 : des retraités bénévoles pour contrôler les pass sanitaires dans les restaurants

·2 min de lecture

L'extension du pass sanitaire entrera en vigueur le 9 août, mais le principe devrait engendrer un surplus d'activité pour le secteur de la restauration. Pour pallier le manque de moyens et de personnel en charge de la vérification des pass, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie en Vendée a fait appel à des retraités bénévoles.

Le Conseil constitutionnel doit valider le principe du pass sanitaire, jeudi. Dès le 9 août, il faudra donc montrer patte blanche pour entrer dans un lieu accueillant du public, via un pass sanitaire valide. Dans les restaurants, notamment, cela devrait engendrer un surplus d'activité pour lequel le secteur n'a pas les moyens d'investir, en particulier en matière de personnel. Mais en Vendée, on a trouvé la parade : l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih 85) va faire appel à des retraités bénévoles. Et ça fonctionne : en quelques jours, une trentaine d'entre eux ont déjà répondu à l'appel.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"C'est une reconnaissance de ce qui a été fait pour moi"

Dans cette brasserie de la Roche-sur-Yon, c'était journée formation, mardi. "C'est vert, donc les gens viennent, je les fais entrer ; c'est rouge, sans pass sanitaire, vous ne pouvez pas accéder à cet établissement". À l'entrée de la brasserie JR, à La Roche-sur-Yon. Le patron, Tarek Tarrouche, explique à Daly et Christian, ce qu'ils devront faire à partir de lundi prochain.

À l'aide d'une tablette, ils vérifieront donc la validité des pass sanitaires. Tous deux sont retraités et ont répondu à un appel des restaurateurs vendéens qui, faute de personnel, n'ont trouvé que ce recours au bénévolat pour remplir cette mission. Daly, 70 ans, ancienne cadre de santé, voit cela comme une dette à honorer après avoir fait partie des personnes à protéger en pr...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles