Covid-19 : vers un retour des personnels soignants non-vaccinés ?

© Thomas SAMSON / AFP

Leur exclusion avait fait couler beaucoup d'encre en septembre 2021. Les personnels soignants non-vaccinés contre le Covid-19 ont reçu l'interdiction d'exercer dans un hôpital, avec l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale . Mais lors d'un déplacement dans les Hautes-Pyrénées, Emmanuel Macron a entrouvert la porte à leur retour dès que la phase aiguë de l'épidémie sera passée. Le chef de l'État n'exclut plus que ces soignants puissent être réintégrés, six mois après. Un retour possible, mais qui ne se ferait pas dans l'immédiat.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

De la méfiance face aux propos de Macron

Europe 1 s'est rendue à Marseille pour recueillir la parole de certains soignants sur le sujet. Sabrina, 45 ans, connait le prix de cette suspension. Ex-infirmière de chirurgie obstétrique, elle est désormais employée d'une superette de nuit. Cette mère de famille assume son choix, même si l'hôpital lui manque. "Mon travail est non déclaré. J'ai perdu la moitié de mes revenus et de ma couverture mutuelle. Cet hiver, nous avons dû faire des économies de chauffage. C'est le grand écart", affirme-t-elle.

"Je ne regrette pas mon choix", ajoute Sabrina. "Je connais certaines personnes qui n'ont même plus de travail. Bien sûr que l'hôpital me manque, les soins, les collègues me manquent." Sabrina reste néanmoins méfiante face aux propos d'Emmanuel Macron, qu'elle associe à une promesse électorale, à quelques semaines des législatives. Mais cette soig...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles