Covid-19 : des résultats très prometteurs pour le vaccin français Valneva

Maxime Poul
·3 min de lecture
Valneva espère pouvoir commercialiser son vaccin contre le Covid-19 avant la fin de l'année 2021.

Le vaccin développé par la start-up nantaise Valneva, mais produit dans une usine située en Écosse, devrait prochainement passer en phase 3 d'essais cliniques grâce à une forte réponse immunitaire lors de la première partie de l'étude clinique.

Bonne nouvelle pour la société de biotechnologies française Valneva. Le groupe nantais spécialisé dans les vaccins contre les maladies infectieuses a annoncé ce mardi des résultats positifs dans l'avancée de son vaccin contre le Covid-19. Les résultats de la première partie de l’étude clinique de phase 1/2 ont montré l'effet immunogène du vaccin VLA2001. 90% des 153 personnes ayant reçu les deux doses du vaccin, à 3 semaines d'intervalle, ont développé des niveaux importants d'anticorps contre la protéine S du SARS-CoV-2.

"Nous sommes extrêmement satisfaits de ces résultats qui nous rapprochent de la mise à disposition d'un vaccin inactivé pouvant contribuer à la lutte mondiale contre la Covid-19. Le monde a besoin de plusieurs vaccins et, compte tenu des avantages potentiels souvent associés aux vaccins à virus entier inactivés, nous pensons que VLA2001 a un rôle important à jouer. Cela inclut des adaptations potentielles du vaccin pour s’attaquer aux variants, en utilisant notre processus de fabrication existant", a annoncé Thomas Lingelbach, co-président de Valneva. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un vaccin financé par les Britanniques

Ces résultats devraient permettre à la start-up nantaise d'entrer dans la phase 3 des essais cliniques avant la fin du mois d'avril, lorsque le gouvernement britannique aura donné son feu vert. Car s'il s'agit bien d'un groupe français, ce sont les Britanniques qui ont été les premiers à sortir le carnet de chèques pour financer en totalité la recherche ainsi que l’agrandissement de la chaîne de production de l'usine située à Livingston, en Écosse. C'est pourquoi ils bénéficieront en premier de ce vaccin contre le Covid-19, dont la commercialisation est espérée avant fin 2021. 

À LIRE AUSSI >> Pourquoi le seul vaccin français sur le point d’aboutir servira en priorité... aux Anglais ?

Satisfait, le ministre britannique de la Santé Matt Hancock a déclaré : "Le gouvernement britannique a financé ces essais cliniques et il est fantastique de voir que le vaccin de Valneva produit une forte réponse immunitaire. Ce vaccin sera fabriqué sur les terres de Livingston en Écosse, ce qui donnera un nouvel élan aux sciences de la vie britanniques, et s'il est approuvé, il jouera un rôle important dans la protection de nos communautés. J'ai hâte de voir les résultats de l'essai de phase 3 à venir."

Aucun effet indésirable grave

Clive Dix, responsable du groupe de travail du gouvernement britannique sur la vaccination, se satisfait de ces résultats pour plusieurs raisons : "Ce sont d'excellents résultats, particulièrement en ce qui concerne les niveaux d’anticorps et les réponses cellulaires ainsi que le faible nombre d'effets indésirables, car ils soulignent le bon niveau des réponses immunitaires enregistrées chez les participants à ce jour."

Vidéo - Vaccins : la France entame la production pour contribuer à l'autonomie vaccinale de l'UE

En effet, sur les 153 adultes sains âgées de 18 à 55 ans qui ont participé à l'étude, seuls deux sujets ont rapporté des effets indésirables sérieux (maux de tête et fatigue). La majorités des effets secondaires ont été faibles et modérés, et ils ont tous été transitoires. Aucun effet indésirable grave n’a été rapporté, souligne la société française de biotechnologies.

Un vaccin inactivé

Pour rappel, VLA2001 est le seul candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre le Covid-19 en développement clinique en Europe. Contrairement aux vaccins vivants atténués, les vaccins inactivés contiennent des agents infectieux qui ont été tués grâce à un produit chimique ou par la chaleur. 

Valneva indique également que son candidat-vaccin pourrait convenir pour des vaccinations de rappel, les vaccins inactivés ayant démontré par le passé être particulièrement appropriés pour ce genre de vaccination.

Ce contenu peut également vous intéresser :