Covid-19: Les repas jouent un rôle central dans les contaminations, confirme l'institut Pasteur

·2 min de lecture

L’Institut Pasteur a mené une étude épidémiologique sur les circonstances et les lieux de contamination par le virus SARS-CoV-2.

L’Institut Pasteur, en partenariat avec la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (Cnam), Santé publique France, et l’institut IPSOS, a mené une étude épidémiologique sur les circonstances et les lieux de contamination par la Covid-19. L’objectif de cette étude était d’identifier les facteurs sociodémographiques, les lieux fréquentés, et les comportements associés à un risque augmenté d’infection. Sur la période entre le 17 et 29 octobre, plus de 30 000 ont participé à l'étude. On apprend par celle-ci que 44% des personnes infectées connaissent la personne source qui les a infectées et la plupart sont bien conscientes de leur comportement à risque (port du masque ou distanciation physique non respectés, absence de mesures d’isolement de la personne source au sein du foyer, etc.), 21% suspectent un évènement particulier sans connaître la personne source de l’infection, et 35% ne savent pas comment elles se sont infectées.

Lire aussi :La Suède en difficulté, forte réaction allergique au vaccin en Alaska… le point sur le coronavirus

97 des cas se sont mis à l'isolement

Pour les contaminations hors foyer (65% des contaminations quand la personne source est connue), il s’agit avant tout de contaminations dans le cercle familial (33,1%), puis dans le milieu professionnel (28,8%), et enfin dans le milieu amical (20,8%). Les repas jouent un rôle central dans ces contaminations, que ce soit en milieu familial, amical, ou à moindre degré professionnel. Les bureaux partagés dit en Open Space sont également importants comme lieu de contamination en milieu professionnel. Selon Arnaud Fontanet, Directeur de l’unité d’épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur et professeur du Conservatoire national des arts et(...)


Lire la suite sur Paris Match