Covid-19 : la réouverture d'un restaurant à Nice suscite l'indignation

Maxime Poul
·3 min de lecture
Malgré l'interdiction, le gérant d'un restaurant niçois a décidé d'ouvrir ses portes ce mercredi midi. (Capture d'écran Twitter/ @tokai06)

Le Poppies, restaurant situé dans le centre-ville de Nice, a décidé d’ouvrir ses portes ce mercredi 27 janvier. Une décision qui va à l’encontre des mesures pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et qui a donc suscité l’indignation sur les réseaux sociaux.

“Un acte de désobéissance civile”. Christophe Wilson, propriétaire du restaurant Le Poppies, situé en plein centre-ville de Nice (Alpes-Maritimes), a décidé d’ouvrir ses portes ce mercredi pour réaliser son service du midi malgré les restrictions qui interdisent l’ouverture des restaurants. Si depuis le début de la pandémie certains restaurants ouvrent clandestinement et accueillent secrètement des clients, Christophe Wilson a décidé de la jouer franc-jeu en clamant haut et fort qu’il brave l’interdiction.

(Twitter/ @Elise Martin)
(Twitter/ @Elise Martin)

Les images ont provoqué l’indignation, d’autant plus que la situation sanitaire dans les Alpes-Maritimes est critique depuis plusieurs semaines. Le taux de positivité du département est le plus élevé en PACA, région classée “rouge foncée” en raison d’une incidence de 442, soit deux fois plus élevée que la moyenne nationale.

Une salle quasi-pleine

Comme on peut l’apercevoir sur de nombreuses photos et vidéos publiées sur Twitter, l’événement a pris de l’ampleur. La quasi-totalité des tables du restaurant sont occupées par des clients heureux d’être servis et de pouvoir manger au restaurant comme si le Covid-19 n’existait pas. Selon Nice Matin, 50 réservations étaient prévues pour les deux services du midi.

Plusieurs journalistes se sont rendus sur place pour interroger les clients présents au Poppies. Ces derniers dénoncent “des mesures incohérentes” et soutiennent ce restaurateur qui “fait preuve de civisme”, en venant déjeuner dans son restaurant et en étant prêts à payer une amende de 135 euros.

(Twitter/ @tokai06)
(Twitter/ @tokai06)

Le personnel du restaurant a même créé une “tirelire à amendes” si le restaurant venait à être verbalisé.

(Twitter/ @Elise Martin)
(Twitter/ @Elise Martin)

Pas de masque, ni de distanciation physique

Pour les gens présents sur place, en respectant les gestes barrières, les restaurants devraient avoir le droit de rouvrir, au même titre que les commerces. Problème, sur les nombreuses vidéos partagées sur les réseaux sociaux on s’aperçoit que les gestes barrières ne sont pas respectés. Service effectué sans masque, non respect de la distanciation physique, chants repris en chœur avec une ambiance très chaleureuse... Ces images ont provoqué l’indignation, notamment celle du Dr. Hélène Rossinot, médecin spécialiste de santé publique.

(Twitter/ @Hélène Rossinot)
(Twitter/ @Hélène Rossinot)

Plusieurs internautes se sont indignés de voir le gérant du restaurant faire le service en salle sans masque.

(Twitter/ @gboro780)
(Twitter/ @gboro780)
(Twitter/ @BabGirault)
(Twitter/ @BabGirault)
(Twitter/ @Marclandes40)
(Twitter/ @Marclandes40)

Si certains internautes soutiennent le geste du restaurateur, ils critiquent la manière.

(Twitter/ @superestassi)
(Twitter/ @superestassi)
(Twitter/ @Feelgoodrun)
(Twitter/ @Feelgoodrun)

Plusieurs internautes ont également réclamé la fermeture administrative du restaurant ainsi que la cessation des aides de l’État pour ce restaurateur.

Convoqué au commissariat de Nice

La police s’est rendue sur place pendant le service mais aurait par la suite quitté les lieux “sans rien dire ou faire” selon une journaliste présente sur place, qui a par la suite aperçu des policiers mettre une amende à une personne devant le restaurant pour non port du masque. Selon ses informations, le propriétaire du restaurant a reçu une convocation au commissariat central de Nice ce mercredi à 17 heures.

Ce contenu peut également vous intéresser :