Covid-19 : une rentrée des classes à haut risque ?

La rentrée des classes du lundi 4 janvier a été critiquées par les syndicats d’enseignants et qualifiée de rentrée "à haut risque" suite au brassage des fêtes de fin d’année. Le médecin et journaliste Damien Mascret, présent sur le plateau du 20 Heures de France 2, confirme qu’il y a un risque. "Les experts s’accordent pour dire que maintenir ouvertes ou fermées les écoles n’influence que très peu l’épidémie, par contre, on sait aussi que les enfants qui rentrent de vacances risquent d’être contaminés, de contaminer leurs petits camarades, qui, en rentrant, vont contaminer leurs parents, et ensuite peut-être les grands parents", décrit-il. La nouvelle souche anglaise augmente-t-elle ce risque ? Les nouvelles variantes du Covid-19 qui circulent en Angleterre par exemple touchent-elles davantage les enfants ? "Effectivement, quand on fait un prélèvement chez un moins de 20 ans, aujourd’hui en Angleterre, on a plus de chance de trouver le nouveau variant que l’ancienne souche, explique Damien Mascret. Mais si on regarde l’incidence, le nombre de cas chez les enfants, il augmente, certes, mais beaucoup moins que chez les 20 à 60 ans". Ainsi, il est encore trop tôt pour dire si cette nouvelle souche se répand plus vite chez les petits.