Covid-19 : un rebond épidémique visible à l'hôpital dès le 7 janvier ?

Par Le Point.fr
·1 min de lecture
La pression sur les services de réanimation dans les hôpitaux risquent d'être forte pendant la période des fêtes.
La pression sur les services de réanimation dans les hôpitaux risquent d'être forte pendant la période des fêtes.

Le nombre de patients Covid-19 pris en charge en réanimation continue de diminuer. Ils étaient 2 718 samedi 19 décembre, contre 2 764 la veille. Un chiffre qui baisse petit à petit depuis le pic de la deuxième vague, mais qui pourrait bien remonter en flèche après les fêtes, selon une étude du CHRU de Nancy et de la Fédération hospitalière de France (FHF), parue dans le JDD dimanche 20 décembre. D'après ces projections, il pourrait y avoir entre 3 500 et 5 000 lits occupés en réanimation dès le 7 janvier, soit les niveaux de tension hospitalière observés mi-novembre, avant les mesures de couvre-feu et reconfinement.

Le CHRU de Nancy et la Fédération hospitalière de France ont effectué des projections en se basant sur quatre scénarios possibles avec des taux de reproduction de base du coronavirus R0 allant de 1,025 à 1,17 dans le pire des cas. « Les deux courbes les plus basses sont les plus probables », souligne le professeur Christian Rabaud dans le JDD. Ce sont justement les courbes qui arrivent entre 3 500 et 5 000 lits occupés dans les services de réanimation des hôpitaux. Les deux autres, plus pessimistes mais moins probables, dépassent de très loin ces projections.

Une troisième vague serait « tragique pour les Français »

De plus, comme le précise le JDD, la pression sur les services de réanimation risque d'être forte autour de Noël. Les étudiants en médecine, réquisitionnés pour l'ouverture de nouveaux lits, seront en congé pour certains. Comme d'autre [...] Lire la suite