Covid-19 : un rapport inédit évalue le bilan français à 82.000 morts

·1 min de lecture

Si, en ces temps de Covid-19, il faut d'abord sauver les vivants, compter les morts est aussi un enjeu majeur. Depuis le début de la pandémie, nombre d'études, aux résultats parfois divergents, se sont penchées sur ce sujet risqué. Après l'Institut national d'études démographiques, c'est au tour de France ­Stratégie, institution notamment chargée de l'évaluation des politiques publiques, de diffuser dimanche un rapport que le JDD a consulté. Originalité de ce document : les statistiques de la surmortalité ne s'arrêtent pas au seul territoire national mais dressent un tableau dans 71 pays depuis un an.

Lire aussi - Anxiété, fatigue oculaire, prise de poids... Ce que la crise sanitaire fait à notre corps

Et au jeu de la comparaison, son auteur, le statisticien Julien Rousselon, conclut que la France serait l'un des pays qui se sortent le moins mal de la crise. Un tel constat peut paraître décalé au vu de la tempête sanitaire actuelle. Voire choquant quand on sait que le cap des 100.000 morts sera franchi prochainement. "Les semaines qui viennent s'annoncent difficiles, reconnaît Julien Rousselon. Mais ces résultats pourraient justement encourager à accepter encore des efforts." Autre enseignement : le ­Covid-19 aurait été plus dévastateur que présenté. Alors que le bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) évoque la mort de 1,8 million de personnes, la surmortalité mondiale s'élève, elle, à 3,3 millions.

De mars 2020 à février 2021

L'auteur de l'étude ne s'est pas appuy...


Lire la suite sur LeJDD