Covid-19 : « les réunions privées constituent la principale source d’infection »

Futura avec l'AFP-Relaxnews
·1 min de lecture

« On voit dans cette étude une augmentation du risque associé à la fréquentation des bars et restaurants », indique Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur, membre du Conseil scientifique et principal auteur de l’article scientifique. Mais « il faut être prudent » dans l’interprétation de ces résultats « sur un sujet éminemment sensible », insiste-t-il.

Cette étude, baptisée ComCor, a été menée en octobre-novembre, pendant le couvre-feu puis le confinement, quand les établissements étaient partiellement voire complètement fermés. Il est donc difficile de savoir « quelle est la part réelle des restaurants et des bars dans la transmission » du virus, puisque cette période ne correspondait pas à leur fonctionnement normal.

Le professeur Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et principal auteur de l'étude publiée. © Wikimédia, CC BY-SA 4.0
Le professeur Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et principal auteur de l'étude publiée. © Wikimédia, CC BY-SA 4.0

Beaucoup de recherches sur les lieux à risques de propagation

Selon l’étude, le risque augmente même davantage pendant le confinement que pendant le couvre-feu, ce qui semble paradoxal puisque les établissements étaient alors censés être totalement fermés. « Cela laisse entendre qu’il y a eu des bars et restaurants ouverts de façon clandestine pendant le confinement » et que les personnes qui s’y sont rendues, même moins nombreuses, « s’y sont beaucoup exposées », avance le professeur Fontanet.

Ces dernières semaines, les restaurateurs ont protesté contre les fermetures, en estimant qu’elles n’étaient pas justifiées scientifiquement. Des accusations rejetées par le Premier ministre Jean Castex : « On dispose d’études internationales », a-t-il déclaré mardi sur Europe 1, en assurant que pour le côté français, l’étude ComCor allait « confirmer » que la fermeture des restaurants et des bars était « nécessaire ».

Votre maison est aussi le foyer privilégié du coronavirus

Deux études américaines pointaient récemment le rôle des restaurants dans les contaminations. L’une a été publiée en septembre par les Centres...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura