Covid-19 : les réactions des Parisiens, reconfinés pour au moins un mois

Les Parisiens vont devoir se reconfiner, a annoncé le Premier ministre Jean Castex, jeudi 18 mars. "Je ne sais pas comment on va se débrouiller, j'espère que les gens vont tenir psychologiquement, parce que je pense qu'il y en a qui peuvent être en détresse pendant cette période", explique un Parisien, rencontré par les Equipes de France Télévisions suite aux annonces, jeudi 18 mars. Lassé, un homme s'agace de ces nouvelles mesures. "Janvier, février, on peut encore accepter d'être enfermés, mais mars, avril, mai, les plus beaux jours de l'année, où les gens ont envie de bouger un petit peu après cette période difficile… On en a ras le bol", confie ce dernier. Un exode des Parisiens ? Il sera donc à compter de vendredi 19 mars au soir interdit de quitter la capitale et la région parisienne, sauf motif impérieux ou professionnel. Les Parisiens vont-ils déserter la capitale ? "C'est ce que redoutent les autorités, confirme Charlotte Gillard, journaliste France télévisions, en duplex depuis la gare Montparnasse. (…) Mais dans la mesure où le gouvernement a choisi de maintenir les établissements scolaires ouverts, toutes les familles ayant des enfants scolarisés se verront dans l'obligation de rester à leur domicile." Le gouvernement a par ailleurs, afin d'empêcher l'exode, misé sur un confinement "un peu plus acceptable", sans limitation de durée des sorties et dans un périmètre élargi à 10 kilomètres.