Covid-19 : ce qu'on sait de la mutation du virus qui pousse Londres à se reconfiner

·1 min de lecture

Londres se reconfine. A quelques jours de Noël, de nouvelles restrictions ont été instaurées dans la capitale anglaise, confrontée à un rebond de l'épidémie, ainsi que dans le sud-est du pays. "Il semble que cette propagation soit désormais alimentée par une nouvelle variante du virus", a expliqué Boris Johnson samedi. Les habitants ont pour consigne de rester chez eux et les commerces non-essentiels ont dû baisser le rideau. Les pubs, restaurants et musées avaient déjà refermé mercredi, un peu plus de deux semaines après la fin d'un deuxième confinement d'un mois en Angleterre.

Une souche plus transmissible. Cette nouvelle souche, appelée VUI-202012/01, serait apparue mi-septembre à Londres ou dans le Kent, selon le conseiller scientifique du gouvernement. Elle se transmet "bien plus facilement", "jusqu'à 70% de plus", a déclaré Boris Johnson. Selon le Premier ministre anglais, elle pourrait augmenter de 0,4 le taux de reproduction du virus. De son côté, le médecin-chef Chris Whitty a indiqué qu'"aucune preuve actuelle ne permettait de suggérer que la nouvelle souche entraînait un taux de mortalité plus élevé".

Des restrictions de déplacements. Pour éviter que cette souche du virus ne se diffuse, tous les déplacements en dehors des zones confinées, que ce soit pour aller ailleurs au Royaume-Uni ou à l'étranger, sont interdits. Dans le même temps, plusieurs pays européens ont aussi limité les déplacements vers le Royaume-Uni. Les Pays-Bas ont suspendu jusqu'au 1er janvier to...


Lire la suite sur LeJDD