Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur la nouvelle procédure de l’Assurance-maladie pour les cas contacts

franceinfo
·1 min de lecture

Un de vos amis vient de se faire tester positif au Covid-19 ? Et vous êtes justement allé récemment boire un verre chez lui sans masque ? Pas de chance : vous êtes probablement cas contact. Mais attention, vous ne serez pas immédiatement averti par téléphone que vous devez, à votre tour, effectuer un test de dépistage. Débordée par le nombre de cas, l'Assurance-maladie a en effet "systématisé", depuis le 15 octobre, une "procédure dématérialisée", jugée moins gourmande en temps, et donc en personnel.

"Les niveaux actuels de circulation du virus amènent l’Assurance-maladie à déployer actuellement de nouvelles modalités de contact afin de continuer d’informer au plus vite le plus grand nombre de personnes possible sur leur statut au regard de la Covid-19 ", prévient-elle sur le site Ameli. Explications de cette procédure quelque peu complexe autour de quatre questions.

Qui est considéré comme un cas contact ?

Cette expression désigne la liste des personnes fréquentées par un patient testé positif, et qui sont jugées "à risque". En clair, toutes les relations que ce patient a vues de façon rapprochée et sans masque (ou sans protection équivalente, comme une vitre de séparation ou un hygiaphone).

Il s'agit notamment, selon la Caisse nationale de l'Assurance-maladie jointe par franceinfo, de "ceux qui partagent le même lieu de vie" (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi